mai 3, 2019

LES COMPÉTENCES CULTURELLES : UN INCONTOURNABLE POUR ASSURER DES SOINS DE QUALITÉ

À la fin de cet atelier, le participant sera en mesure de définir la terminologie associée à la culture et les éléments qui la composent. Il aura pris conscience de ses propres valeurs culturelles et développé ses connaissances des autres cultures sur des notions telles que le temps, la santé, la maladie et les pratiques de soins. Il pourra également décrire les modèles de développement des compétences culturelles et intégrer des stratégies de communication qui tiennent compte de la diversité culturelle des patients et des stagiaires. Il saura intégrer les compétences culturelles à son approche et reconnaitre les incidences positives sur ses relations interculturelles et sur la qualité des soins.

Tous les détails du programme au lien suivant : Descriptif de la formation continue sur les différences culturelles dans les soins de santé

La santé et la maladie vues par différentes cultures

Pour la culture africaine
• L’esprit et le corps sont indissociables quand on parle de la santé
• La santé est le résultat d’une harmonie avec la nature
• La maladie est le résultat d’une possession par le démon ou un esprit démoniaque qui influence négativement les plans de Dieu.

Pour la culture asiatique
• La santé est synonyme d’harmonie spirituelle et physique avec la nature donc de l’équilibre entre le Yin et le Yang.
• La maladie est une violation de cette harmonie : déséquilibre entre le Yin et le Yang.
• 5 éléments font partie de l’environnement et peuvent se détruire ou se construire ensemble : l’eau, le feu, le bois, le métal et la terre.

Pour les premières nations
• La santé est signe d’harmonie avec soi-même, les autres et son environnement.
• La maladie est le résultat d’un déséquilibre entre le corps et l’esprit. La cause est plus souvent spirituelle.
• La nature revêt aussi un rôle spirituel important, car la santé est aussi un signe que le corps est en harmonie avec la nature.