Enfance et santé mentale juillet 4, 2016

Enfance et troubles du comportement

L’enfance est un moment très important de l’évolution de l’être et les parents jouent un rôle fondamental dans la construction de la santé mental de l’enfant.
Confiance en soi, stabilité émotionnelle et capacité à exprimer ses états d’âme, force mentale sont autant de points-clé.

 

Mon enfant a des troubles du comportement, comment l’aider?

Malgré tout, certains enfants peuvent montrer des troubles du comportement, intentionnels ou non.
Les comportements difficiles ont été répartis par catégories pour nous aider à avancer:

  • L’emploi d’un mauvais langage
  • Un comportement agressif ou violent
  • Les dommages aux biens
  • Le mensonge
  • Le vol
  • Le refus de coopérer aux tâches nécessaires, comme s’habiller le matin, aller au lit le soir ou faire ses devoirs

Le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux  Douglas a répertorié pour vous des comportements qui peuvent être signe d’une santé mentale fragilisée. Les comportements anormaux peuvent inclure :

  • Obtenir des résultats scolaires vraiment plus faibles qu’à l’habitude
  • Éviter les amis et la famille
  • Avoir de fréquents accès de colère ou de rage
  • Perdre l’appétit
  • Avoir de la difficulté à dormir
  • Se rebeller
  • Cesser de faire les choses ou les activités qu’il adorait faire
  • S’inquiéter continuellement
  • Changer fréquemment d’humeur
  • N’être plus préoccupé par son apparence physique
  • Obséder sur son poids
  • Manquer d’énergie/ de motivation
  • Frapper ou intimider d’autres jeunes
  • Tenter de se blesser soi-même

Différentes raisons expliquent ces tendances

  • L’impulsivité et l’inexpérience
  • La révolte contre les règles
  • Un sentiment de rancœur et de colère en raison d’un sentiment d’injustice
  • La frustration causée par une trop grande pression
  • Les craintes réelles ou imaginaires et l’anxiété notamment

 

Comment aider mon enfant à se calmer et à avancer ?

Pour faire évoluer ces comportements, il est important en tant que parent de prendre les choses calmement.
Du sang-froid, de l’affection et de la bienveillance permettent d’avancer.
On peut aussi se poser des questions quant à nos raisons et comportements, pour mieux avancer:

  • L’enfant l’a t’il fait exprès?
  • S’il y a sentiment d’injustice, pourquoi?
  • Peut-on revoir son jugement? Si l’enfant a raison, il n’est pas grave de revenir sur ses pas et d’admettre son erreur. La relation s’en trouvera grandie
  • Ce que je demande à mon enfant est-il nécessaire ou puis-je laisser le choix à mon enfant et pourquoi?

N’hésitez pas à apprendre à votre enfant à se reposer – non pas comme une punition mais comme la possibilité de se ressourcer, de se calmer en cas de colère ou de crise. Vous pouvez ainsi l’envoyer jouer dans sa chambre avec ses jouets préférés, pour le laisser se calmer; puis vous aurez l’occasion de discuter avec lui du problème de comportement de façon constructive
Des méthodes existent pour aider votre enfant à s’apaiser, dès 2 ans.  Vous l’outillez ainsi pour maîtriser ses émotions et les relations entretenues avec les autres, en restant dans le plaisir et la tempérance.

L’enfant a besoin d’un cadre pour s’assurer une certaine stabilité. Cette routine lui permet de comprendre la notion de règles, la définition de ce qu’il peut et ne peut pas faire en lui permettant de développer un sentiment de sécurité.
Cela n’empêche pas  par la suite une certaine créativité et des exceptions, permettant d’explorer d’autres possibilités et de découvrir le plaisir de la surprise.

 

Pour aller plus loin – les ressources pour vous aider:

Si les troubles de comportement persistent, des ressources sont à votre portée: