janvier 25, 2016

La diarrhée du voyageur

La diarrhée du voyageur est le problème de santé le plus fréquemment éprouvé par les voyageurs se rendant dans les pays tropicaux. Chaque année, de 20 à 50 % des voyageurs internationaux (environ 10 millions de personnes), développent une diarrhée. Ceux qui courent le risque le plus élevé de contracter la maladie sont les jeunes adultes, les personnes dont le système immunitaire est affaibli qui souffrent d’une maladie inflammatoire de l’intestin ou du diabète, et celles qui prennent des bloqueurs H-2 ou des antiacides.

Les hommes et les femmes sont affectés de la même manière.

Qu’est-ce que la diarrhée du voyageur ?

La diarrhée du voyageur consiste en une défécation fréquente, liquide ou aqueuse résultant de la consommation de boissons ou d’aliments contaminés. Les symptômes peuvent inclure des nausées, des vomissements, des crampes d’estomac, un ballonnement et un malaise général. Les symptômes peuvent se déclarer soudainement et durer de trois à cinq jours

La cause la plus courante de la diarrhée du voyageur est la consommation d’eau ou d’aliments contaminés par une bactérie appelée E. coli entérotoxinogène. Cette bactérie est présente dans les selles (excréments) des personnes infectées. Les personnes qui vont aux toilettes, sans se laver les mains convenablement par la suite, peuvent transmettre la bactérie à d’autres personnes lors de la préparation des aliments ou des contacts main-bouche. Les aliments peuvent aussi être contaminés lorsque les excréments servent d’engrais ou lorsque de l’eau contaminée est vaporisée sur les légumes dans les marchés.

Pour plus d’informations, consultez HealthLinkBC File n° 85 Lavage des mains pour les parents et les enfants.

 

Plus d’informations sur HealthLink BC (en français)