Santé, eau, arsenic, eau potable, bien-être, prévention, RésoSanté janvier 25, 2016

Présence d’arsenic dans l’eau potable

L’arsenic est un élément présent à l’état naturel dans les roches de la croûte terrestre. Il peut se retrouver dans certaines sources d’eau potable et dans les puits. La consommation d’eau potable contenant de l’arsenic peut avoir de graves effets sur la santé tant à court qu’à long terme.

Comment l’arsenic se retrouve-t-il dans l’eau potable ?

L’arsenic peut se retrouver dans l’eau potable à partir de dépôts naturels ou d’écoulements provenant d’installations agricoles, minières et industrielles.

En C.-B., les minéraux naturels sont la source principale d’arsenic dans l’eau potable.

La quantité d’arsenic présente dans les réserves d’eau souterraine, comme les puits, est habituellement supérieure à celle que l’on trouve dans les eaux de surface comme les lacs, les ruisseaux ou les rivières.

Effets sur la santé d’une exposition à l’arsenic

Une exposition de courte durée ou de durée moyenne (de plusieurs jours à plusieurs semaines) à de très hautes concentrations d’arsenic dans l’eau potable peut entraîner une intoxication.

Les symptômes d’une exposition à de fortes concentrations d’arsenic incluent des douleurs à l’estomac, des vomissements, de la diarrhée et un dysfonctionnement du système nerveux, donnant des sensations de picotements, de brûlure ou d’engourdissements aux pieds et aux mains.

L’arsenic peut aussi affecter la peau avec l’apparition de taches noires sur la peau, et d’excroissances ressemblant à des verrues ou à des épis de mais. Ces manifestations se retrouvent surtout sur la paume des mains ou le dessous des pieds. Dans les autres symptômes, on compte les éruptions cutanées et les rougeurs.

Comme les enfants boivent davantage d’eau que les adultes par unité de poids, ils peuvent être plus exposés à l’arsenic présent dans l’eau potable. Par conséquent, ils courent un plus grand risque d’être malades en présence de concentrations élevées d’arsenic.

Une exposition prolongée (plusieurs années, voire des décennies) à des doses relativement faibles d’arsenic dans l’eau potable augmente les risques de contracter certains cancers et notamment les formes suivantes :

-  cancer de la peau;

-  cancer des poumons;

-  cancer des reins;

-  cancer de la vessie;

-  cancer du foie.

Le risque de cancer est la raison de l’élaboration des recommandations canadiennes sur la présence d’arsenic dans l’eau potable. Pour plus d’informations sur les Recommandations pour la qualité de l’eau potable au Canada, consultez http://canadiensensante.gc.ca/publications/healthy- living-vie-saine/water-arsenic-eau/index-fra.php.

 

Plus d’informations sur HealthLink BC (en français)