tourisme médical juillet 5, 2017

Tourisme médical : ce que vous devez savoir

En 2016, plus de 63 000 canadiens ont voyagé à l’étranger pour obtenir des services médicaux selon une nouvelle étude de l’Institut Fraser. C’est une hausse de 40% comparativement à l’année précédente et elle démontre l’intérêt grandissant pour le tourisme médical. Des risques sont toutefois associés à ce tourisme et il faut bien s’informer avant d’envisager cette option.

Les motifs du tourisme médical

Une des raisons qui expliquent ce phénomène est le temps d’attente élevé du système de santé canadien. L’étude de l’Institut Fraser rapporte que les patients canadiens doivent attendre en moyenne 10,6 semaines avant de pouvoir rencontrer un spécialiste de la santé. Les chirurgies générales sont la principale raison de ces déplacements à l’étranger. Les raisons monétaires et la recherche de traitements qui sont illégaux au Canada sont d’autres motifs de ces visites.

Notons que parmi les provinces canadiennes, ce sont les patients de la Colombie-Britannique qui ont le plus souvent recours au tourisme médical.

Avant de partir

La première chose à faire est de vous renseigner sur l’endroit où vous souhaitez être soigné pour déterminer si c’est sécuritaire. Est-il accrédité ? Est-il autorisé à prodiguer les soins demandés ?

Prenez le temps de rechercher les commentaires qui ont été faits sur la clinique. Il est aussi important de vérifier les normes de santé dans ce pays, car les lois et les règlements pourraient y être différents.

Les recommandations

Pour ceux qui décident de partir, le gouvernement canadien a conçu un guide et fait des recommandations pour diminuer les risques. En voici quelques-unes :

  • Se faire vacciner contre l’hépatite B
  • Évitez les injections et les transfusions sanguines
  • Se procurer une assurance de voyage multirisques
  • En parler à son médecin et faire un suivi à son retour
  • S’attendre à payer comptant
  • Faire attention aux régions où il y a un risque de paludisme

Pour obtenir plus d’informations, le guide de santé à l’intention des voyageurs canadiens – un bon départ est une ressource essentielle à consulter pour tous ceux et celles qui songent au tourisme médical. Elle comprend toutes les recommandations santé à prendre avant un tel voyage.

Enfin, la seule chaire de recherche canadienne en tourisme médical est à l’Université Simon Fraser, en Colombie-Britannique. Gardez en tête qu’il existe très peu d’études portant sur le sujet et qu’il faut donc considérer sérieusement les risques de cette pratique.