Actualités
retour au blog
Nouvelles sur la santé en français septembre 1, 2019

L’endométriose et ses effets

Au Canada, il y a environ 800 000 Canadiennes qui en souffrent, selon le Réseau pour l’endométriose. Selon certains spécialistes, ce nombre pourrait être plus important, car beaucoup de femmes ont acceptées l’idée que leurs règles doivent être forcément douloureuses. Ils soutiennent le fait de reconnaître les symptômes dès le début et de référer les patientes touchées à des spécialistes du sujet, plutôt que de les laisser dans l’incompréhension et souffrir pendant des années. 

L’endométriose touche 1 femme sur 10 en âge de procréer et la majorité seront touchées avant l’âge de 30 ans. On ne connaît pas encore très bien les causes de cette maladie. Cependant, les facteurs hormonaux et immunitaires sont mis en avant. L’intensité des symptômes varient selon la personne, mais cause souvent des douleurs importantes. Même s’il s’agit d’une maladie chronique assez commune, cela prend du temps à la détecter, soit par manque de ressources, soit par manque d’éducation. 

 

Définition

L’endomètre est la muqueuse tapissant la paroi utérine. Celle-ci sert à recevoir l’embryon à la suite de la fécondation de l’ovule par un spermatozoïde (nidation). Lorsqu’il n’y a pas de grossesse, la partie non-utilisée de l’endomètre s’écoule par le vagin lors des menstruations.

L’endométriose survient lorsque des morceaux du tissu constituant l’endomètre se retrouvent à l’extérieur de l’utérus. Ce tissu endométrial s’attache alors aux organes environnants tels que la vessie, le rectum, les trompes de Fallope, les ovaires, les intestins et dans des cas plus rares, les poumons et le cerveau.

Même s’il n’est plus dans l’utérus, le tissu est toujours sensible aux hormones et suit le cycle menstruel de la femme. Lorsque le tissu est en dehors de l’utérus, l’évacuation n’est pas possible et les saignements dûs aux menstruations causes des crampes et des    douleurs intenses. Cela peut aussi engendrer de l’irritation, la formation de kystes, d’adhérences* et de tissus cicatriciels. 

 

Les symptômes 

Les symptômes de cette maladie peuvent être douloureux et incommodants pour la personne atteinte. 

Ceux-ci comprennent notamment : 

  • Des douleurs pelviennes chroniques 
  • Inflammation 
  • Douleur lors de l’urination/de la défécation
  • Douleur lors des relations sexuelles 
  • Trouble de la fertilité 
  • Risque accru de cancer des ovaires

 

Les traitements

 

À ce jour, il n’existe pas de traitements pour guérir de manière définitive l’endométriose.  Néanmoins, il y a quelques solutions qui peuvent soulager les symptômes chez la personne atteinte. 

-Le traitement hormonale 

Celui-ci agit sur les hormones régulant les cellules de l’endomètre afin de diminuer ou de provoquer l’arrêt des saignements. 

-La ménopause artificielle

Cette cure consiste à injecter des analogues** de la GN-RH afin d’atténuer les effets de l’endométriose en réintroduisant un peu d’œstrogène dans l’organisme dans le but de pallier les effets d’un arrêt trop brutal.

-L’opération chirurgicale

L’opération chirurgicale est effectuée lors des stades avancés ou lorsque les autres traitements hormonaux n’ont pas eu d’effets. Celle-ci consiste à enlever les morceaux de tissus, nodules*** et amas cellulaires causant des douleurs chez la personne atteinte. À la suite de cela, il lui faudra suivre des traitements hormonaux en continue afin d’éviter tout risque de récidive. 

 

Quand consultez?

Si vous ressentez des douleurs intenses lors de vos menstruations ou à tout autre moment de votre cycle menstruel, parlez-en à votre professionnel de la santé!

Les recherches se développent petit à petit dans le domaine. Il y a de nouvelles techniques qui font leurs apparitions et qui mèneront, peut-être dans quelques temps à des solutions plus spécifiques et moins invasives. Assurez-vous de noter les symptômes ressentis et comment ceux-ci interfèrent avec vos activités quotidiennes afin d’avoir un suivi approprié avec votre professionnel de la santé. Même si vous avez des doutes, parlez-en à votre médecin, car l’endométriose est souvent associée à tort à des douleurs menstruelles régulières, ce qui peut résulter en un mauvais diagnostique.

Pour consulter un-e professionnel-le de la santé à ce sujet, faites une recherche dans le répertoire RésoSanté pour un-e gynécologue.

 

Lexique :

*Adhérences : jonction d’organes dû à la présence de tissu. 

**Analogue : comparable à quelque chose d’autre.

*** Nodules : formation anormale de tissu solide, de forme arrondie et parfois palpables sous la peau.