Séisme juin 5, 2016

Que faire APRÈS un tremblement de terre?

Se déplacer et porter secours après un tremblement de terre, est-ce une bonne idée ?

 

Juste après le tremblement de terre :

Après la secousse, des répliques (nouvelles ondes) peuvent arriver. Soyez dont toujours vigilant dans les minutes qui suivent. D’autres catastrophes conséquences (fuites d’eau, de gaz) peuvent se produire, en particulier si les bâtiments et infrastructures ont été fragilisés et les risques d’effondrement sont plus importants.

Votre objectif : vous mettre ou rester en sécurité et ne pas créer de sur-accident.

Pendant et après un tremblement de terre, pensez à vos cours de premiers secours !! Si vous et les personnes proches de vous êtes en sécurité, restez-y !!

Si vous devez agir, rappelez-vous les étapes à suivre :

1/ Protéger (Évaluer la situation)

2 / Avertir

2/ Secourir

… en prenant toujours le temps d’évaluer les risques.

 

Immédiatement après la secousse :

  • Rassurez vos proches sur place
  • Evaluez les dangers (blessés, effondrement de mur branlant, fuite de gaz, fracture du sol). N’allumez pas d’allumettes ni de briquets et ne touchez pas aux interrupteurs pour allumer ou éteindre les lumières, à moins d’être certain qu’il n’y a ni fuite de gaz, ni liquide inflammable renversé. Utilisez plutôt une lampe de poche pour vérifier l’eau, l’électricité et le gaz et ne les coupez pas à moins d’avoir constaté des dommages. S’il y a une fuite de gaz, vous le saurez à l’odeur.
  • Allumez la radio, la télévision ou suivez les informations sur les comptes Twitter des institutions (votre ville, la province, les médias)

 

Dans un deuxième temps :

  • Si vous avez besoin d’aide, placez à la fenêtre une pancarte sur laquelle vous aurez écrit « À L’AIDE / HELP » en grosses lettres.
  • Si l’eau courante est encore disponible immédiatement après le tremblement de terre, remplissez une baignoire et d’autres récipients, au cas où l’eau serait coupée plus tard. S’il n’y a pas d’eau courante, souvenez-vous que vous avez peut-être de l’eau dans le chauffe-eau et dans le réservoir de la toilette.
  • Ne tirez pas la chasse d’eau si vous soupçonnez que les conduits des égouts sont rompus.
  • Contacter vos proches qui sont sur d’autres lieux (les SMS et courriels fonctionnent souvent mieux que le téléphone fixe). Ce n’est l’urgence première !
    Si vous ne parvenez pas à les joindre, identifiez vous auprès du consulat et enregistrez vous sur le site de la Croix Rouge (  )
  • Une fois toute cette sphère proche à l’abri, vous pouvez prudemment voir si vos voisins vont bien.

 

Si vous devez quitter votre maison, emportez votre sac d’évacuation et d’autres articles essentiels. Affichez dans un endroit visible un message indiquant où l’on peut vous trouver.

 

Dans les jours qui suivent et tant que vous n’êtes pas de retour dans un environnement absolument sécurisé

  • Créez un environnement réduit sécurisé et propre.
    Veillez toujours à votre hygiène pour éviter des infections et autres maladies
  • Côté psychologique, assurez-vous de retrouver un certain niveau de sérénité. Renforcez les échanges et la communication avec les personnes présentes. Si vous avez des animaux, rassurez-les également.
    Les photos de personnes chères, les jeux de cartes et coloriages placés dans vos kits de survie vous aideront à passer le temps et à rester calme.
  • Au niveau alimentaire :
    les denrées périssables se gâtent rapidement quand l’électricité est coupée. Si les aliments sont encore froids, il faut les faire cuire sans tarder pour qu’ils soient comestibles. Les aliments au congélateur peuvent rester congelés pendant deux jours sans électricité, pourvu que la porte du congélateur ne soit pas ouverte fréquemment.

Les denrées périssables se gâtent rapidement quand l’électricité est coupée. Si les aliments sont encore froids, il faut les faire cuire sans tarder pour qu’ils soient comestibles. Les aliments au congélateur peuvent rester congelés pendant deux jours sans électricité, pourvu que la porte du congélateur ne soit pas ouverte fréquemment.

Si des denrées périssables ne sont pas réfrigérées pendant 24 heures, NE LES MANGEZ PAS. En cas de doute, jetez-les.

Jetez les conserves bombées, bosselées ou qui fuient.

 

Si vous êtes en voiture lors du tremblement de terre, commencez par allumer la radio pour écouter les instructions de sécurité.
Lorsque vous reprenez la route, faite-le uniquement pour arriver à l’agglomération ou aux habitations suivantes. Le manque de sécurité est également valable (risque de chute d’arbres, de rochers et poteaux électriques) De plus, il faut éviter d’encombrer les routes pour laisser le passage aux véhicules de service qui vont venir en secours aux populations.

 

Y aura t’il un tsunami après le tremblement de terre ?

D’après le gouvernement de la C.-B., les tsunamis sont rares mais à prendre en compte. Le risque de tsunami est faible pour Vancouver et le Détroit de Géorgie (Richmond, Delta, Nanaimo, North Shore, Comox…)

Il est modéré pour la côte sud de l’île de Vancouver, dont Victoria

Il est fort pour les côtes exposées de l’île de Vancouver (Port Alberni, Tofino), les îles de la Reine Charlotte et les côtes océaniques de la Colombie-Britannique continentale.

Vous trouverez la carte ici (en anglais)

Source : https://www.emergencyinfobc.gov.bc.ca/be-tsunami-smart/

 

Pour vous former plus amplement, de nombreuses ressources existent en Colombie-Britannique

Programme provincial de planification et gestion des urgences de la Colombie-Britannique : +1 – 250- 952-4913
Numéro d’urgence : 1-800-663-3456 (sans frais)

http://www2.gov.bc.ca/gov/content/safety/emergency-preparedness-response-recovery/preparedbc (site en anglais seulement)

Formation Be prepared, not scared

Le document de la Croix Rouge